FAQ

Questions fréquentes

Les antennes

  • Voici quelques étapes simples pour vous aider à sélectionner la bonne antenne :

    1. Déterminez la ou les bande.s de fréquences nécessaire.s pour couvrir la technologie choisie
    2. Prendre en compte son environnement en définissant les contraintes de la zone de déploiement et les spécifications de l'antenne : intérieur, extérieur, omnidirectionnelle, directionnelle, robustesse, application marine, industrielle ou tertiaire, dimensions, type de fixation, gain/performances, obstacles, …
    3. Pour finir, il faut définir le type de connecteur compatible avec votre équipement ainsi que la longueur et le type de câble si vous souhaitez déporter l’antenne.

Les reseaux GSM

  • Nous proposons à l’ensemble de nos installateurs et intégrateurs une gamme d’analyseurs de réseaux Cellulaire (2G/3G/4G) : les SNYPERs. Ces outils sont indispensables pour offrir une expertise et faire économiser du temps sur vos interventions et vos études. Ils permettent de classer les meilleures bornes opérateurs dans la zone où vous vous trouvez grâce au niveau de signal reçu (en %, dbm et RSSI). Il vous donne également la fréquence ainsi que l’opérateur propriétaire de cette borne. Une information très importante pour acquérir et bien choisir votre carte SIM M2M par exemple.

  • Il est nécessaire de posséder une carte SIM M2M pour votre application M2M afin que votre solution fonctionne. Il faut par exemple éviter les cartes SIM de téléphone. Le standard des cartes SIM M2M est de format 2FF (Mini-Size), de norme ISO/IEC 7810:2003, ID-000. Il est important de bien préciser votre besoin à votre opérateur pour qu’il vous dote d’un code PIN et d’un code APN, car il peut arriver que votre équipement ne s’authentifie pas automatiquement. Il faudra donc rentrer ces informations manuellement.

  • Si votre réception est mauvaise, cela peut venir de 2 raisons majeures : soit le réseau est affaiblit à l'intérieur du bâtiment du fait de l'épaisseur des murs et des matériaux utilisés, soit votre antenne est mal orientée.

    1. Munissez-vous d’un analyseur de réseau GSM pour obtenir des indications sur la réception du réseau.
    2. Si possible, déportez l’antenne pour la sortir à l’extérieur. Le signal est généralement plus faible à l’intérieur d’un bâtiment ou d’un coffret métallique.
    3. Installez l’antenne le plus haut possible et laissez-lui le plus d’espace pour qu'elle puisse pleinement rayonner.
    4. Vérifiez la présence d’un plan de masse (sauf si l’antenne dispose de son propre plan de masse).
    5. Vérifiez que vous disposez d'un câble adapté et qui ne génère pas trop de pertes (diamètre, longueur,…).
    6. Vérifiez que le câble n’est pas enroulé sur lui-même car cela génère des courants induits.
    7. Regardez le diagramme de rayonnement de votre antenne sur sa fiche technique. Il se peut qu’une antenne omnidirectionnelle présente des lobes de rayonnement qui pointent vers le haut ou le bas.
    8. Si une antenne omnidirectionnelle ne suffit pas, il faut alors vous tourner vers une antenne directionnelle qui offrira plus de gain et améliorera le signal reçu. Attention dans ce cas-ci, l’orientation de l’antenne sera la clé !
    9. Enfin, gardez à l’esprit qu’il existe des zones blanches, coupées du réseau et qui peuvent entraîner un signal mobile faible. C’est pour cela qu’il est préférable avant toute installation de faire une analyse des réseaux disponibles avec un testeur de réseau GSM.
  • Les opérateurs GSM utilisent beaucoup de fréquences différentes qui vont de 690MHz pour les plus basses à 3800MHz pour les plus hautes. La 5G devrait utiliser parfois des bandes millimétriques à 26GHz.

    Certaines des bandes des opérateurs sont identiques partout sur le globe et d'autres sont en fonction de la région du monde. L'Europe harmonisant ses fréquences, les pays utilisent les mêmes bandes.

    Voici les bandes utilisées en France : 

    Génération

    Fréquences

    2G

    900MHz
    1700-1900MHz

    3G

    900MHz
    2100MHz

    4G

    700, 800, 900MHz
    1700-1900MHz
    2100MHz
    2600MHz

    5G

    3400-3800MHz
    26GHz

     

    Les opérateurs utilisent les bandes basses (700-900MHz) en campagne et les bandes hautes (2100-2600MHz)

Les réseaux WiFi

  • Les réseaux WiFi utilisent deux bandes de fréquences : 

    • La bande dite des 2.4Ghz : C'est la première bande qui a été autorisée au niveau mondial. Elle est devenue souvent surchargée à cause du nombre de réseaux WiFi installés et de la concurrence avec les autres technologies (Bluetooth, Zigbee, ...) qui utilisent cette même fréquence.
    • La bande dite des 5GHz : C'est une bande plus récente et surtout plus large. Elle offre plus de place sur le spectre radio et donc plus de débits. Elle est également mondiale.

    Les usages sont règlementés en Europe comme suit : 

    Fréquences   en GHz

    Intérieur

    Extérieur

    2,40 à 2,48

    Oui

    Oui

    5,15 à 5,35

    Oui

    Non

    5,47 à 5,72

    Oui

    Oui

  • Les établissements proposant au public un accès WiFi (bus, restaurants, etc….) sont tenus de respecter les mêmes règles au les opérateurs.

    En effet, d’après l’article L34-1 du Code des Postes et des Communications électroniques «Les personnes qui, au titre d’une activité professionnelle principale ou accessoire, offrent au public une connexion permettant une communication en ligne par l’intermédiaire d’un accès au réseau, y compris à titre gratuit, sont soumises au respect des dispositions applicables aux opérateurs de communications électroniques.»

    Si vous offrez un accès Wifi au public, alors vous devez :

    • Le mentionner clairement au moyen d'un pictogramme à l'entrée de l'établissement.
    • Authentifier les connexions au réseau sans fil par l’intermédiaire d’un portail captif.
    • Conserver les données techniques de connexion pendant un an.
    • Lutter contre le téléchargement illégal et la diffusion de contenus sensibles ou choquants.
  • D’après l’ANFR, tous les équipements WiFi sont soumis aux dispositions du décret du 3 mai 2002, relatif aux valeurs d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication.

    La loi n°2015-136 du 9 février 2015, dite "loi Abeille", fixe également des règles pour les écoles, bibliothèques, etc.

    • Les établissements proposant au public un accès WiFi (mairie, médiathèque) doivent le mentionner clairement au moyen d'un pictogramme à l'entrée de l'établissement.
    • Dans les établissements accueillant les enfants de moins de 3 ans, la loi interdit le WiFi dans les espaces dédiés à l'accueil, au repos et aux activités.
    • Dans les classes des écoles primaires où la commune a installé du WiFi, il doit être coupé lorsqu'il n'est pas utilisé pour les activités pédagogiques. Pour toute nouvelle installation, la commune doit en informer au préalable le conseil d'école.

    La puissance moyenne réellement émise que ce soit un point d’accès Wifi, un ordinateur, une tablette ou un téléphone varie en fonction du type d’échange, du volume des données à transmettre, du débit et du nombre d’utilisateurs simultanés.

    Les puissances maximales autorisées en WiFi sont :

    Fréquence

    en MHz

    Intérieur

    Extérieur

    2400 - 2483,5

    100mW

    100mW

    5150-5250

    200mW

    Non

    5250-5350

    200mW si régulation de puissance
    100mW sinon

    Non

    5470-5725

    200mW si régulation de puissance
    100mW sinon

    1000mW si régulation de puissance
    500mW sinon

Les gateways et réseaux lorawan

  • Voici quelques critères importants à prendre en compte :

    • L’environnement : où votre gateway va-t-elle être déployée ? À l’intérieur ou à l’extérieur ? Quelles variations de température va-t-elle subir ? Si votre installation est à l’intérieur vous disposez d'un large choix de gateways mais veillez tout de même à vérifier la tenue en température. Si votre installation est en extérieur vous pouvez opter pour une gateway outdoor qui soit étanche eau et poussière avec un indice de protection IP65 au minimum
    • Technologie vers l’extérieur : Certes la communication entre les capteurs et la gateway se fait en LoRaWAN. Mais la question est de savoir comment récupérer vos données depuis la gateway et comment l’administrer. Pour cela, vous avez différentes options : en Ethernet 10/100 ; en fibre optique si la gateway est connectée à votre réseau local ou à un réseau auquel vous avez accès ; en 3G/4G si votre gateway est isolée. Si vous choisissez la gestion par 3G/4G, vous avez 2 possibilités : utiliser une gateway avec routeur 3G/4G embarqué, ce qui est la solution idéale ou connecter un routeur 3G/4G au port Ethernet de votre gateway.
    • Format : Rail Din ? Bureau ? Mât en extérieur ? Dans un Rack 19 pouces ? Dans un coffret ? Il est important de vérifier les fixations proposées, la tenue en température si le coffret est en extérieur ainsi que les matériaux utilisés (métal, plastique, etc…)
    • Interfaces : Combien de ports Ethernet ? D'interfaces WiFi ? De ports USB dédiés ? De ports Série (pour le Modbus) ? Encore une fois, qualifiez votre besoin pour éviter les déconvenues lors de la mise en œuvre.
    • Network Server (serveur de réseau) : Il s'agit du logiciel de gestion de votre réseau LoRaWAN privé. Il va supprimer les trames reçues en doublon, ne pas prendre en compte les trames venant d’autres équipements LoRaWAN qui ne vous appartiennent pas, gérer les listes blanches et listes noires, etc… Trois possibilités s'offrent à vous : Soit il est interne à la gateway. Dans ce cas vous avez une seule gateway pour votre réseau privé. C’est très pratique et convient bien aux petits réseaux de quelques centaines d’équipements ou capteurs. Soit il est externe à la gateway mais géré chez vous et installé sur un serveur dédié. Vous devez alors orienter le flux de données de l’ensemble de vos gateways vers ce serveur. Soit il est externe à la gateway et géré par un tiers (TTN, Actility, Loriot, etc…). Vous devez alors orienter le flux de données de l’ensemble de vos gateways vers ce prestataire. C’est souvent plus simple car déjà pré-paramétré dans les gateways.
    • Logiciel embarqué. Là encore de très nombreuses possibilités s'offrent à vous : de la gateway « plug-and-play » avec un paramétrage simplifié à la gateway 100% programmable qui vous permet d’embarquer votre propre code ou encore à la gateway classe opérateur qui va vous donner accès à des paramètres radio particuliers. A vous de bien définir vos souhaits

    Bon déploiement !

  • Tout d’abord il est important de rappeler que l’on parle d’un réseau opéré donc :

    • La qualité de la couverture dépend de l’opérateur
    • La couverture est au minimum nationale
    • Un abonnement est à payer à l'opérateur pour chaque équipement
    • Les technologies LoRa et Sigfox sont conçues pour remonter des informations depuis des équipements déployés sur le terrain. Elles sont peu adaptées pour envoyer des actions ou des informations vers les équipements

    Voici donc quelques questions à se poser :

    • Quel est mon besoin de couverture par l’opérateur ? Nationale, européenne, mondiale,…Il est important de vérifier si les zones où vous souhaitez déployer vos équipements sont couvertes par Sigfox ou LoRa 
    • Quel est le volume d’information que je souhaite remonter ? A quel fréquence ? Ces informations sont à prendre en compte pour sélectionner le bon abonnement. Il vous faudra savoir le Tx (nombre de message que le capteur vous envoie) et le nombre de Rx (nombre de messages que vous envoyez à votre capteur).

    Pour en savoir plus sur les différences entre LoRa et Sigfox, vous pouvez également consulter notre vidéo Protocoles LPWAN ou LPWA : Lora, Sigfox, NB-IoT

Les câbles

  • Il est primordial de bien choisir son câble lors d’une application de radiotélécommunication. Voici 3 principales raisons :

    • Plus la longueur du câble est importante, plus les pertes (dB) de signal seront élevées
    • Plus le câble est fin, plus les pertes (dB) de signal seront élevées
    • Plus l’application demande des fréquences élevées, plus les pertes (dB) de signal seront élevées

    Il est donc très important de prévoir un câble bien adapté en diamètre, à la bonne longueur et qui supporte les fréquences que vous comptez utiliser.

    Nous proposons des câbles sur mesure pour toutes sortes d’applications. Nous pouvons étudier avec vous les pertes générées par chaque câble ou cordon et vous aider ainsi à déterminer la solution optimale pour votre installation. N’hésitez donc pas à nous demander conseil !

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et infos.

Merci de renseigner une adresse email valide
Le consentement est obligatoire