Les cartes SIM M2M

 

A partir du 1er février 2018,

les nouvelles cartes SIM M2M (Machine-to-Machine)

auront obligatoirement 14 chiffres d’appels

contre 10 pour les anciennes cartes.

 

Explosion des communications M2M et IoT

Suite à un très fort développement des installations d’équipements M2M, l’attribution de numéros mobiles a explosé. Chaque routeur ou modem utilisant le réseau GSM pour faire circuler des données nécessite une carte SIM M2M. Ces équipements peuvent être utilisés dans une multitude d’applications : transfert de données pour la maintenance de distributeurs automatiques, contrôle et gestion de stations d’épuration, localisation de flottes de véhicules d’intervention, systèmes de vidéosurveillance, …

 

Chaque carte SIM est donc associée à un numéro mobile.

 

De plus en plus de projets qui nécessitent des cartes SIM

Des projets qui multiplient les communications de machine à machine. De plus, l’avènement de projets issus de l’IoT multiplieront le nombre de connexions nécessaires ce qui entrainera une augmentation du recours aux cartes SIM M2M. On retrouve parmi eux le projet « Ecall »

 

Le projet "eCall". Cette initiative de la Commission Européenne vise à introduire un système d’appel d’urgence automatique dans tous les véhicules vendus dans l’Union Européenne. Le déclenchement d’un airbag ou d’une alarme entrainera l’envoi des secours. Cette mesure prévue pour une mise en application pour début avril 2018 supposera l’installation d’une carte SIM dans chaque voiture.

 

De moins en moins de numéros à 10 chiffres sont donc disponibles ce qui a poussé l’ARCEP à réaliser une consultation publique en 2012 pour prévenir une saturation des numéros mobiles qui à terme est inévitable.

 

La décision de l'ARCEP

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) est l’organisme qui veille à l’établissement du plan national de numérotation téléphonique. Selon un rapport publié par l’ARCEP, le constat est le suivant :

  • La disponibilité actuelle en numéro mobiles en métropole ne pourra répondre en l’état aux futures demandes : en 2020, près de 49 millions de numéros mobiles supplémentaires seraient nécessaires pour répondre à toutes les demandes alors que la disponibilité en 2012 n’était que de 24 millions pour la métropole
  • L’attribution d’un numéro de téléphone mobile pour les communications M2M et les terminaux connectés est incontournable à moyen terme : la contrainte d’associer un numéro mobile à chaque ligne devrait perdurer pendant de nombreuses années, le temps qu’une solution d’adressage alternative soit normalisée et déployée de manière généralisée pour que l’adressage E. 164* puisse être définitivement abandonné.
  • La solution retenue devra être basée sur une évolution du format du numéro dans le respect du standard E.164 afin de garantir la compatibilité avec les équipements de réseaux existants : la seule solution envisageable dans ces conditions consiste en une augmentation du nombre de chiffres d’une tranche spécifique, sachant que le standard E. 164 permet de porter ce nombre à 14 en métropole et à 13 pour l’outre-mer (préfixe national « 0 » inclus)
  • Les principaux impacts du changement de numérotation seront essentiellement liés aux systèmes d’information : des modifications impliquant des développements informatiques seront nécessaires

 

*Le E. 164 est une recommandation définie par l’IUT (Union Internationale des Télécommunications). Elle décrit la structure des numéros de téléphone au niveau international et liste les indicatifs nationaux.

La solution retenue par l'ARCEP

Solution retenue. Une nouvelle tranche de numéros mobiles a donc été étendue à 14 chiffres commençant par 0700 qui a vocation à être utilisée par les communications M2M.

 

Les clients qui auront signé au plus tard le 30 juin 2013 un contrat avec un opérateur mobile portant sur la fourniture de communications M2M bénéficieront d’un régime dérogatoire leur permettant de se faire affecter un numéro mobile à 10 chiffres jusqu’au 30 Juin 2018.

 

L’attribution d’un numéro à 14 chiffres est donc rendu obligatoire depuis le 1er février 2018.

 

Télécharger cette documentation en PDF

EBDS - Carte SIM M2M à 14 chiffres.pdf
Document Adobe Acrobat [438.0 KB]

Appel

Email

Plan d'accès